Restauration des lames de suspension

Répondre
Avatar du membre
nano64
Messages : 146
Enregistré le : 29 déc. 2007, 22:52
Nom : IDIART
Prénom : Nano

Restauration des lames de suspension

Message par nano64 » 25 août 2020, 14:45

Bonjour à tous,
Je voudrais avoir des précisions sur la restauration des lames de suspension car cette opération est souvent faite lors de la réfection de nos anciennes.
Les lames doivent-elles être peintes après restauration, graissées pendant leur utilisation?
Ceci n'est que mon avis et vos conseils seront les bien venus:
Une lame de ressort est faite avec un acier à ressort sur lequel on vient faire quelques traitements de surface: trempe, revenu, et grenaillage. Ce grenaillage améliore la rugosité et par conséquent améliore la résistance. Par la suite un écrouissage se produit sur les surfaces en contact. Après grenaillage, les lames sont noires ce qui laisse à penser qu'elles sont peintes. Si on veut qu'elles soient jolies, on peut les peindre après assemblage. Il ne faut pas enlever mécaniquement cette surface dure en surface qui favorise à la bonne tenue de l'ensemble. (ce qui n'empêche pas un nettoyage autre). Cette suspension est plus complexe qu'elle ne parait, beaucoup de critère autre que visuels entrent en compte. Beaucoup de choses en dépendent.
Le graissage est utile pour supprimer les bruits parasites. (je crois)
Peut être ma vision des choses est elle fausse. J'aimerais avoir votre avis sans polémique.

Avatar du membre
colorale
Messages : 885
Enregistré le : 17 nov. 2013, 20:51
Nom : LAPROYE
Prénom : Jerome
Localisation : BREUIL-MAGNE 17870

Re: Restauration des lames de suspension

Message par colorale » 25 août 2020, 18:26

Salut Nano,

En effet, l'acier à ressort utilisé pour les lames est pris dans de la tôle d'acier spéciale (tôle bleue) qui s'oxyde peu si elle est entretenue. C'est le composés de cet alliage fer, vanadium, molybdène, chrome et d'autres qui en font ses qualités. La peinture ne sert à rien dans ce cas et il n'est pas utile de peindre les lames individuellement c'est même déconseillé... Avant le remontage, une bonne pulvérisation de Bisulfsure de Molybdène en bombe (Molykote ou autre) avec un polissage du traitement pulvérisé après séchage, améliore la résistance à l'usure et la souplesse du paquet de lame en supprimant les couinements et autres...

Dixit des spécialistes de la fabrication des ressorts de l'entreprise SAFIR qui m'avaient conseillé lorsqu'ils m'avaient fourni un paquet de lame neuf pour ma 203.

Jérôme
203C février 1955 et 304 coupé 1974

Avatar du membre
nano64
Messages : 146
Enregistré le : 29 déc. 2007, 22:52
Nom : IDIART
Prénom : Nano

Re: Restauration des lames de suspension

Message par nano64 » 25 août 2020, 18:49

Je suis satisfait de ta réponse. Ce travail ne doit pas être que beau. L'amortissement avec un empilage de lames n'est pas anodin, il faut faire les choses correctement, c'est complexe. La tenue de route et la longévité des lames sont fonction de l'attention qu'on y porte. Important: ne pas poncer les lames pour qu'elles soient belles, ça va enlever le grenaillage qui contribue à la résistance des lames.

youri
Messages : 94
Enregistré le : 20 sept. 2018, 21:08
Nom : Poirier
Prénom : Georges

Re: Restauration des lames de suspension

Message par youri » 25 août 2020, 21:24

Voici un extrait d'un manuel d'entretien et de réparation de ressorts à lames des camions :
Image

Je ne veux pas parler de ce que j'ai appris à l'école il y a presque 50 ans car certains ne vont pas me croire et d'autres me dirons, peut être, que c'est du savoir périmé. Là, au moins, c'est écrit noir sur blanc.

Cordialement, Georges

Avatar du membre
nano64
Messages : 146
Enregistré le : 29 déc. 2007, 22:52
Nom : IDIART
Prénom : Nano

Re: Restauration des lames de suspension

Message par nano64 » 25 août 2020, 21:40

Le nettoyage me convient, pas de meuleuse (car suppression du grenaillage), pas d’apprêt ni peinture sur les lames rénovées, ça me va. Il serai intéressant de connaitre la technique de ton époque. C'est la même époque pour moi.

lolo 83
Messages : 146
Enregistré le : 24 avr. 2010, 12:26
Prénom : lolo 83

Re: Restauration des lames de suspension

Message par lolo 83 » 26 août 2020, 13:16

Il y a besoin de refaire un graissage à intervalle régulier ?

Avatar du membre
top50
Amoureux
Amoureux
Messages : 1364
Enregistré le : 27 mai 2010, 16:25
Nom : Collette
Prénom : Daniel
Localisation : 4630 Soumagne, Belgique

Re: Restauration des lames de suspension

Message par top50 » 26 août 2020, 13:38

lolo 83 a écrit :
26 août 2020, 13:16
Il y a besoin de refaire un graissage à intervalle régulier ?
Le plans de graissage et préconisations se trouvent dans les notices d'utilisation des Peugeot 203 / 403. ;-)

Il a bien fait ça le monsieur de chez Peugeot. ;-)
"Un ami, c’est quelqu’un qui te connaît tel que tu es, qui comprend qui tu as été, qui accepte ce que tu es devenu, et encore, qui te permet de te développer."
William Shakespeare
Administrateur du forum des Amoureux des Peugeot 203 - 403.

Avatar du membre
nano64
Messages : 146
Enregistré le : 29 déc. 2007, 22:52
Nom : IDIART
Prénom : Nano

Re: Restauration des lames de suspension

Message par nano64 » 27 août 2020, 12:05

Il est peut être temps de tirer des conclusions qui peuvent servir aux éventuels restaurateurs.
Pour rénover une suspension à lames empilées type Peugeot 203 ou Peugeot 403:
_ Démonter l'empilage de lames.
_ Nettoyer les lames avec une brosse métallique ou un produit adéquat.
_ Contrôler si elles ne présentent pas d'amorces de fissures.
- (tant pis si les lames ne brillent pas autant qu'un Robris)
- Ne pas poncer les lames à blanc, vous risquez d'enlever le grenaillage et nuire ainsi au bon fonctionnent.
_ Si une lame est trop corrodée, il faut la changer.
_ Enduire chaque lame nettoyée de graisse graphitique.
(ne pas protéger les lames en apprêt + peinture avant assemblage.
_ Assemblage des lames entre elles.
_ Après assemblage, peindre le lot si on le désire mais l'utilité ne le demande pas.

Nota:
La suspension à lames est plus complexe qu'il n'y parait.
Une bonne suspension implique une bonne tenue de route et un confort que l'on voudrait toujours plus importante.
Cette analyse n'est que mon résumé, elle tient compte de la technique et de l'expérience de chacun. via ce sujet.
Si cette analyse est controversée, elle peut à tout moment être indicée.
Les gens qui veulent rénover leur suspension peuvent en tenir compte.

L'entretien, quant à lui, ne doit pas être négligé et le carnet d'entretien du constructeur est bien fait et bien réfléchit pour nos véhicules.

Ceci me semble important pour les gens (comme moi) qui lisent ce forum pour avoir une réponse aux problèmes qui se posent lors d'une rénovation.

Je ne veux pas être prétentieux, ces écrits n'engagent que moi mais ça oblige à se poser des questions.

Vos commentaires constructifs sont souhaités.
Merci

Avatar du membre
pascal43
Messages : 987
Enregistré le : 02 déc. 2015, 19:33
Nom : lebrat
Prénom : pascal
Localisation : chambon sur lignon 43400

Re: Restauration des lames de suspension

Message par pascal43 » 27 août 2020, 12:12

voilà un tuto qui est excellent =D> =D> =D> merci

youri
Messages : 94
Enregistré le : 20 sept. 2018, 21:08
Nom : Poirier
Prénom : Georges

Re: Restauration des lames de suspension

Message par youri » 28 août 2020, 12:51

Le meilleur tuto c'est la compréhension de fonctionnement du mécanisme réparé et de techniques de réparation utilisées.

Je veux juste ajouter deux remarques :
- Le grenaillage de lames n'était pas systématique et pour une restauration amateur ça n'a aucune importance de savoir si elles était grenaillées ou pas.
- Pendant l’exploitation de la voiture les ressorts fatiguent et se déforment. Il serait donc judicieux de vérifier la flèche de lames avant ré-assemblage du ressort et éventuellement la corriger par martelage. Malheureusement, peu de constructeurs communiquent les données nécessaires.
Et pour revenir au graissage de lames – dans les temps anciens le graissage était préconisé tous les 3000 à 5000 km, si le ressort était nu, et tous les ans, si le ressort avait une chaussette comme sur le dessin (source : un manuel technique des années cinquante).
Image

Avatar du membre
PONT DU GARD
Amoureux
Amoureux
Messages : 4659
Enregistré le : 21 janv. 2007, 18:39
Nom : Lagrava
Prénom : Bernard
Localisation : Castillon et Uzès 30

Re: Restauration des lames de suspension

Message par PONT DU GARD » 28 août 2020, 13:55

A mon avis, peintes ou non peintes, les lames de ressort vont perdre leur peinture en quelques kilomètres, aux endroits de contact, friction frottements. :chiourme
La 403 au quotidien (ou presque)[
153300 kilomètres depuis Juin 2007

Quand le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt

Avatar du membre
nano64
Messages : 146
Enregistré le : 29 déc. 2007, 22:52
Nom : IDIART
Prénom : Nano

Re: Restauration des lames de suspension

Message par nano64 » 28 août 2020, 14:57

Je suis tout à fait d'accord avec vos remarques mais si nous ne savons pas si les lames sont grenaillées ou non, n'implique pas un ponçage à blanc pour ajouter une couche d'apprêt et de peinture. Si les lames ont été grenaillées, laissons le grenaillage, si elles ne l'ont pas été la rugosité à été améliorée par un autre procédé que je ne pourrais décrire. Il est évident que la peinture va disparaitre au niveau des contacts lames, peut être avant le 1er kilomètre. Pour l'entretien, je fais confiance aux constructeurs. Les chaussettes en cuir sont antérieurs aux Peugeot 203 et Peugeot 403. La vérification de la déformation est une chose évidente qu'il faut rajouter au tuto. La réflexion est toujours la bien venue.

youri
Messages : 94
Enregistré le : 20 sept. 2018, 21:08
Nom : Poirier
Prénom : Georges

Re: Restauration des lames de suspension

Message par youri » 29 août 2020, 12:31

Ces, qui parlent encore de la peinture ici, n'ont rien compris au problème.

Avatar du membre
nano64
Messages : 146
Enregistré le : 29 déc. 2007, 22:52
Nom : IDIART
Prénom : Nano

Re: Restauration des lames de suspension

Message par nano64 » 29 août 2020, 20:26

Je voudrais apporter une petite précision (qui va en faire bondir plus d'un, je pense):
Après un contrôle de déformation des lames, certains retouche le profil à froid. Ce procédé n'est pas correct et c'est comme mettre un cataplasme sur une jambe de bois. Je m'explique: l'acier utilisé est un acier à ressort trempé revenu et grenaillé. Toute nouvelle déformation (même si ce n'est pas idéal) doit se faire sur recuit de la lame (ou à chaud), puis formage sur rouleuse et non avec un marteau, puis minimum revenu, idéalement normalisation, trempe, revenu. Et ça risque de tenir bien que nous ne connaissons pas exactement la composition de l'acier utilisé pour faire un bon traitement.
Pourquoi je parle de cataplasme sur une jambe de bois: parce qu’un formage à froid sur un acier déjà trempé revenu, fragiliserait encore plus la lame et en plus de tiendrait pas dans le temps (c'est bon pour revendre une voiture comme un escroc). Les anciens faisaient comme ça, me direz vous. Je pense qu'ils faisaient mal. Une lame si elle est déformée c'est qu'elle a dépassé sa limite élastique. Il vaudra toujours mieux la remplacer.
Je vais certainement m'attirer les foudres mais c'est de la métallurgie.

youri
Messages : 94
Enregistré le : 20 sept. 2018, 21:08
Nom : Poirier
Prénom : Georges

Re: Restauration des lames de suspension

Message par youri » 29 août 2020, 21:13

La forge à froid c'est aussi de la métallurgie.
Martelage, c'est, en effet, de la forge à froid. Si tu parles de la métallurgie, tu devrais savoir que le martelage (déformation à froid) améliore les qualités de l'acier. Il réarrange la structure cristalline, augmente la dureté et la résistance de l'acier. Pourquoi alors dis-tu que cela fragiliserait les lames ?
Et puis, on parle ici de petites déformations (aplatissements) de lames qui ne sont pas les résultats de dépassement de la limite élastique de l'acier (elle ne sont pas plié) mais de la fatigue du matériau.
Donc si les anciens faisaient comme ça, c'est qu'ils avaient raison.

Avatar du membre
nano64
Messages : 146
Enregistré le : 29 déc. 2007, 22:52
Nom : IDIART
Prénom : Nano

Re: Restauration des lames de suspension

Message par nano64 » 29 août 2020, 21:58

Je continue parce que ça m' intéresse, pas parce que je cherche à te convaincre.
Sur des lames qui ont subit une trempe + un revenu, je ne suis pas sûr qu'un formage à froid soit recommandé. Il n'est pas conseillé de reformer une pièce sur trempe et revenu. Il faut passer par un recuit avant formage, d'autant sur un acier à ressort.
Je suis d'accord, cela peut être de la fatigue mais le formage à froid ne va pas améliorer cet état de fait.
Donc si les anciens faisaient comme ça, c'est qu'ils avaient tord (lol).

youri
Messages : 94
Enregistré le : 20 sept. 2018, 21:08
Nom : Poirier
Prénom : Georges

Re: Restauration des lames de suspension

Message par youri » 30 août 2020, 08:14

Je ne dis pas que t'a tord. Je suis d'accord que la régénération à chaud, avec un traitement thermique qui suit, serait une meilleure méthode. Je dis seulement que le martelage à froid de lames légèrement déformées est une méthode simple, accessible et éprouvée pour le sauvetage de nos anciennes bien aimées.
Bien évidement, ces qui en ont les moyens, peuvent toujours s'offrir les ressorts neufs. Malheureusement, ce n'est pas mon cas.

Avatar du membre
nano64
Messages : 146
Enregistré le : 29 déc. 2007, 22:52
Nom : IDIART
Prénom : Nano

Re: Restauration des lames de suspension

Message par nano64 » 30 août 2020, 20:34

Youri, je ne dis pas de mettre des lames neuves, si la lame est vraiment déformée, essayer de trouver une autre lame (je n'ai pas eu ce problème et je connais le manque de moyens). Les lames n'ont pas de butées et en surcharge il leur est facile de mal travailler. Pour en revenir au formage et remise des lames au bon profil, je ne pense pas que ce soit efficace sans traitement derrière. Le revenu supprime les tensions de la trempe et on rajoute des tensions dans le métal lorsque l'on forme à froid sans les éliminer. C'est pour ça que je dis que ça ne peut pas tenir dans le temps. Ce n'est que mon avis. Je pense que les gens vont en avoir marre de notre conversation, qui plus est très intéressante. J'espère que les gens se poseront la question avant de faire pour le mieux. Chacun trouvera sa solution. Ce fut un plaisir.

Avatar du membre
pascal43
Messages : 987
Enregistré le : 02 déc. 2015, 19:33
Nom : lebrat
Prénom : pascal
Localisation : chambon sur lignon 43400

Re: Restauration des lames de suspension

Message par pascal43 » 30 août 2020, 20:48

Bravo à tous les deux pour vos points de vue, c'est le but d'un forum que de partager même si les avis divergent, il est toujours intéressant d'avoir plusieurs sons de cloches 🔔

Avatar du membre
nano64
Messages : 146
Enregistré le : 29 déc. 2007, 22:52
Nom : IDIART
Prénom : Nano

Re: Restauration des lames de suspension

Message par nano64 » 30 août 2020, 22:01

Merci, c'est le but recherché.

Avatar du membre
pascal cahard
Messages : 1873
Enregistré le : 19 avr. 2012, 21:49
Nom : cahard
Prénom : pascal
Localisation : bolbol les bains

Re: Restauration des lames de suspension

Message par pascal cahard » 30 août 2020, 22:07

salut , super l'échange . ça fait du bien de lire de la vrai technique , méme si les avis divergent, le fond est là . bravo à Nano pour l'initiative. :positiv

@+ pascal
le savoir c'est comme la confiture , moins on en a plus on l'étale

Avatar du membre
nano64
Messages : 146
Enregistré le : 29 déc. 2007, 22:52
Nom : IDIART
Prénom : Nano

Re: Restauration des lames de suspension

Message par nano64 » 31 août 2020, 15:45

Pour en terminer avec ce sujet, je voudrais remercier tout particulièrement "youri" avec qui j'ai fait une partie de ping pong bien constructive. Ma voiture est finie depuis près de 40 ans, il est bon de plancher à nouveau sur ces problèmes. Merci

Répondre